Nos parutions

LORENZO CECCHI - Non finito

Quel secret Lorenzo Cecchi dissimule-t-il à travers ses vers et sa poésie dévoilée? Il commence par la mer d'Ancôme et puis, il s'égare pour décrire le quotidien, insulter le ciel, maudire les ténèbres et interpeller la pluie, bruine et crachin confondus: "longue est l'attente aux barbelés des frontières". C'est un hymne aux saisons: il courtise le printemps, glorifie prudemment l'été, grogne et éructe sur l'automne et l'hiver l'éteint. L'étreinte du temps chasse Éros de ses bagages et pour rêver, il marche. Les souvenirs vagues, les réminiscences de vieilles amitiés, les soubresauts d'amour vécus s'entrechoquent. La mort est une compagne omniprésente tantôt ennemie, tantôt courtisane. Le voile se lève ainsi sur le monde de L. Cecchi et celui-ci enfin décodé nous invite à mordre la vie au présent parce que "demain n'est pas certain". Le ciel, comme celui de Camus, reste aux abonnés absents, il ne répond pas, il y a des questions, seulement des questions.

ISBN 978-2-9307-2567-3 * 127 p * 16 €

PIERRE GUÉRANDE - Rendez-nous les étés de notre âme

Plus rude est le pays breton
plus sa candeur hausse le ton
et plus la mer joue la démesure
mieux la plage se ressaisit
intemporelle

Le vent marin, les souvenirs adolescents, ce recueil dit le mouvement des saisons et le temps qui s’égrène. Le paysage est l’écrin de ces textes ciselés, où chaque mot orne le vers, fait résonner une mélodie quelquefois nostalgique. Poèmes intimistes, sensuels, attachés à la volupté et aux joies des corps apaisés, ces étés et escales attisent la vague toujours renouvelée du désir.

Pierre Guérande a dédié ses premiers élans artistiques à la formation musicale, depuis l’orgue et le clavecin jusqu’au banjo. Le goût de l’écriture s’est renforcé au travers de nombreuses publications poétiques et professionnelles dans le cadre de ses missions de psychologue du travail. 

Les textes ciselés de l'auteur trouvent leur écrin dans le paysage, où chaque mot orne le vers et résonne comme une mélodie parfois teintée de nostalgie.

ISBN 978-2-7547-6848-1 * 45 p * 11,50 €

LEÏLA ZERHOUNI - Dans les yeux de l'Afrique

Engagée pour traduire des modes d’emploi de machines à laver alors qu’elle rêve d’être passeuse de beaux textes, Luce se lie d’amitié avec Qina, un migrant zimbabwéen. Sculpteur talentueux, celui-ci façonne pour elle une mystérieuse statuette avant de disparaître.

Luce, désemparée, s’engage comme coopérante sur les traces de son ami. Pourquoi la mère de celui- ci réagit-elle avec violence à la vue de la statuette? Pourquoi refuse-t-elle d’entendre parler de son fils?

En découvrant les méandres parfois sombres de l’âme humaine, Luce tombera en amour pour un continent aux mille et une facettes, aux mille et une douleurs, aux mille et une richesses aux mille et un espoirs.

ISBN 978-2-8070-0422-1 * 134 p * 17 €

CLAUDE DONNAY - Ozane

Sacha s’est retiré dans une cabane au bord du lac Baïkal pour écrire l’histoire de sa mère telle qu’elle la lui a léguée dans ses carnets.

Ozane Sorokin, amnésique suite à un accident lors de la libération du camp de Ravensbrück a épousé un de ses libérateurs et a vécu avec lui une vie simple et heureuse en Sibérie. Un jour, elle tombe nez à nez avec un ours et la peur lui fait perdre conscience. Lorsqu’elle erevient à elle, alors qu’on la – et qu’elle se – croyait Ozane Roth, juive parisienne, seule de sa famille rescapée des camps de la mort, c’est une inconnue qui émerge, une jeune Belge de vingt ans, Blanche, résistante arrêtée par l’occupant nazi.

Ozane pourra-t-elle concilier celle qu’elle a longtemps cru être être avec les fantômes qui depuis si longtemps hantent son amnésie ?

Entre la vallée mosane, les rives du lac Baïkal et les camps de la mort, Ozane-Blanche pose la question de l’identité quand le destin a bouleversé les cartes.

ISBN 978-2-8070-0425-2 * 249 p * 22 €

LINE ALEXANDRE - Les femmes et les enfants d'abord

" Je sais bien que tu as envie de me lâcher, mais si tu pars un jour, je te préviens, je me pends. À chaque fois, son cœur saute dans sa poitrine, elle ne s'habitue pas. Elle reste ou elle se dégage en disant Je reviens avec toute la douceur qui lui reste pour lui, sa douceur s'épuise même pour les enfants et cela elle le redoute plus que tout".

Les femmes et les enfants d'abord: le cri d'un capitaine de navire qui fait naufrage. Mais les femmes sont ici de modestes guerrières de tous les jours qui affrontent la solitude, la maladie, la folie, subissent désamour ou injures. Elle s'efforcent d'être assez fortes pour se sauver, et surtout sauver les enfants, ces victimes innocentes, quand le monde menace de couler. La tendresse est alors un si précieux renfort.

ISBN 978-2-9310-8040-5 * 128 p * 18 €

PASCAL FEYAERTS - Patience de l'infime

« C’est mon chemin d’inviter la lumière », m’avait un jour confié Pascal Feyaerts. Voilà une phrase qui pourrait résumer le contenu de ce recueil ! En peu de vers, il nous emmène dans son univers existentiel, avec humilité, lucidité et enthousiasme ! Ses poèmes traversent l’éphémère tout en questionnant le doute et ses répliques familières, les fêlures aux allures débonnaires. Écriture vive, sans détours et solaire !

Anne-Marielle Wilwerth

ISBN 978-2-3905-2053-5 * 73 p * 18 €

BÉATRICE LIBERT - Comme un livre ouvert à la croisée des doutes

Ce n'est pas rien

Un paysage qui écoute

Ce n'est pas rien

Un arbre qui se penche

Pour écouter le vent la nuit le poème

Le chemin haletant et la sève meurtrie

Ce n'est pas rien puisque soudain

J'ai entendu vivre en moi une forêt

Présence au monde, méditation sur le saisons, les sources d'énergie et de lumière, la quête d'une paix intérieure, il y a tout cela dans ce livre dont la première édition était accompagnée de 56 photos de Laurence Toussaint.

Ce volume a reçu, en 2023, le prix du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

ISBN 978-2-8745-0218-7 * 78 p * 15 €

EMMANUELLE MÉNARD - Attention, fermeture automatique des cœurs, départ imminent

Les rencontres, le monde qui s’agrandit à la mesure du regard amoureux que l’on porte sur lui, tout cela nourrit l’auteure et lui fait ressentir que « Si les mots sont un chemin, le chemin est aussi semé de mots ; des mots qui ouvrent toujours plus ! ».
Le chemin est initiatique et qu’importe l’arrivée, c’est bien le voyage qui importe , et les mots pour le dire…

Extrait

Le monde a perdu ses mots
Les mots ont perdu le monde
le bonheur de dire
« Bonheur »
Des ciels qui crient « Terre ! »
quand elle oublie son tour
La maille à l’envers
ou la victoire du non
Le monde a perdu l’esprit
des morts et des vivants
Les mouches en son royaume
pour coller à nos pages
Que deviennent les chemins
quand ils sont blancs muets
et l’arbre qui a froid
parce qu’il n’y a pas d’yeux ?
Le monde a sauté dans le vide
La chute était limpide
Et l’homme a tourné le dos.

ISBN 978-2-3905-2054-2 * 137 p * 22 €

CLAIRE DE VIRON - D'écailles et de plumes

Au fond de la vallée, une demeure. Coincées au milieu d’une fratrie, Mathi et Rachel dévoilent peu à peu leur personnalité : Mathi, assoiffée de liberté, fera sa mue. D’oiseau-singe, elle deviendra aigle royal tandis que Rachel, assoiffée de tendresse, gardera serrées ses écailles. Seul le génie du hêtre vert connaît le lourd héritage de ces deux sœurs qu’il va faire entrer dans un travail d’accouchement d’elles-mêmes pour que jaillisse tout leur potentiel.

ISBN 978-2-8061-3679-4 * 206 p * 19 €

Actualité des membres

Martine Rouhart

Dîner littéraire à la Maison de la Francité - 14 mars 2024.

Patrice Breno

Marché de la poésie de Virton - 9 mars 2024.

Nos partenaires

Contact

Du lundi au jeudi, de 10 à 12h, et de 13 à 16h.

a.e.b@skynet.be

+32 (0)2 512 36 57

Navigation

Maison Camille Lemonnier

Maison des Écrivains

Chaussée de Wavre, 150

1050 Bruxelles