Nos parutions

MARCEL PELTIER - Patience, le sistre!

Un hommage rendu à Guillevic, et à L’OuLiPo. 
L’auteur utilise une contrainte en rapport avec le défi lancé par François Le Lionnais, il est question d’utiliser un maximum de sept mots pour composer chaque poème.

Sistre
résonne

en
ces colonnes
de
xylème.

Dans ce recueil, la poésie minimaliste et oulipienne est à l’honneur. 
Approchez ces textes brefs dans le calme de la méditation.

ISBN 978-2-8492-4679-5 * 51 p. * 10€

PASCALE LORE SCHYNS - D'un univers à l'autre

L'Univers. Ou faut-il dire les Univers ? Combien y en a-t-il eu avant celui dans lequel nous vivons ? Combien y en aura-t-il après ? Leur destin est-il tout tracé ? Sont-ils manipulés par des forces inconnues, ou la vie qui y prend forme est-elle maîtresse de son destin ? Notre Univers est-il voué à périr plus tôt que ce qui était prévu ? Qui en a l'intérêt ? Pourquoi créer un monde extraordinaire pour vouloir ensuite le détruire ? La période inédite que l'humanité est en train de traverser nous incite à nous interroger sur cet Univers dans lequel nous vivons et que nous croyions être, il y a quelques mois encore, inébranlable. Qui nous a précédés ? Qui nous succédera ? Des êtres de lumière ? Des êtres en tous points semblables à nous ? Dans un éternel recommencement ? La Perfection habitera-t-elle un jour l'un de ces Univers successifs ? Ce jour-là sera-t-il le commencement d'une nouvelle Histoire ? Et si tout n'était qu'un éternel recommencement dont nous refusons de changer le terrifiant dénouement ?

ISBN 978-2-3432-4016-9 * 188 p * 19,5€

NELLY LECOMTE - Au-delà des racines

Au-delà des racines met en lumière au travers des sentiments qu’éprouvent les personnages l’impact qu’engendre le déterminisme social. Ce roman intimiste, roman de maturation, aborde des problématiques liées à la mobilité sociale et géographique et aux tensions existant au sein des couples.

Nelly Lecomte est désireuse d’ériger des monuments à la mémoire d’un monde disparu ou en voie de disparition. Animée par l’intention de réhabiliter un monde rural dont on parle trop peu, elle partage avec le lecteur les passions propres à ce monde, ainsi que les difficultés qui en découlent, le replaçant dans une société globale qui, de part et d’autre, s’accroche de toutes ses forces à la reproduction de ses structures.

ISBN 10377-43709 * 268 p * 19,90€

PHILIPPE CANTRAINE - Dames, fous, tyrans et cavaliers

Le monde présente une difficulté singulière : dans son jeu (ce jeu qui est la métaphore du monde), les joueurs sont également joués. Les processus qu’ils croient maîtriser, les situations dont ils héritent et les événements les entraînent, 
leur liberté est acculée à ce qui l’éprouve et les force à sortir 
du jeu.
Tous se voient au travers d’une image, travestie pour les yeux autant de fois qu’elle s’attache un regard, à commencer par le leur. Leur centre de gravité déplacé, le ressort déréglé qui les meut les dévoile, passionnés, chimériques, porteurs d’idées fixes et entêtés, parfois déportés jusqu’à la violence.
Les rois croquemitaines sont fauteurs de désordre ; les dames emportent une opiniâtre résolution où il est presque impossible de les suivre ; les cavaliers tournent en rond comme des chevaux de manège ; les fous se voient trahis par leur obsession. Ils tissent sur les lois générales de l’existence le motif de leurs écarts qui font leur drame personnel.

Les nouvelles réunies ici, racontent cette insoumission qui fait que la vie a du bien et du mal à proposer alors que toute circonstance devient particulière, avec sa beauté et ses laideurs.

ISBN 978-2-343-24166-1 * 20,50€

LORENZO CECCHI - Comme un tango

Sans doute le livre le plus attachant de Lorenzo Cecchi.

Une livre-mémoire, un hommage à sa famille, un livre passionnant à lire. L’auteur, regardant loin en arrière, fait en quelque sorte le point, arrivé à cette page de sa vie. Il nous livre beaucoup de lui, de son enfance, de sa jeunesse et de sa vie d’adulte jusqu’à aujourd’hui. Ce livre raconte tout simplement, avec talent et sincérité, la vie d’un homme, Lorenzo. Il donne aussi bien des éclairages sur le contenu de ses précédentes publications.
La première partie, allant de de 1947 à 1974 (partie déjà éditée en 2014 et remaniée), nous offre à lire une chronique retraçant des décennies d’immigration italienne, à travers le prisme d’une histoire familiale et de plusieurs destins individuels.

Comme toujours avec Lorenzo, ses personnages sont authentiques, on a l’impression de les avoir vraiment rencontrés. Sa façon de raconter, souvent touchante, sonne juste et a l’accent du vécu. A l’instar d’écrits précédents, il brosse de façon très vivante le portait d’un monde et d’une époque, mais il nous fait surtout entrer dans l’intimité et la vie d’une famille dans ses hauts et ses bas, dans ce qu’elle a de plus ordinaire et en même temps d’unique.

C’est la deuxième partie (allant de 1975 à 2019,) retraçant en plusieurs épisodes/petites touches successives, son parcours d’homme et sa carrière artistique et professionnelle jusqu’à son installation à Chastre dans le Brabant Wallon, qui m’a le plus émue.
Sans doute parce que, côtoyant cet auteur depuis quelques années, il est devenu un ami, et que je croyais savoir déjà deux ou trois choses…

L’écriture, particulièrement fluide – émaillée de passages et dialogues en langages plutôt savoureux- accroche dès la première ligne et empêche de lâcher le livre avant la fin. Car, comme le dit Patrick Delperdange dans sa préface, « Si Lorenzo Cecchi est bien évidemment un homme, il est tout aussi évident qu’il s’agit d’un écrivain ».

Martine Rouhart

ISBN - 978-2-9307-8339-0 * 285p * 20€

MARTINE ROUHART - Les ailes battantes

Le cancer. Le monde vacille, se teinte de couleurs incertaines. Pourquoi cela m'arrivait-il, pourquoi moi ? La souffrance réclame son lot d'explications mais parfois, il n'y en n'a pas.
Depuis, les mots me tiennent lieu de mémoire et de guide, ce sont eux qui me font avancer. 
Ce récit, écrit comme un journal de bord, dans l’urgence de l’instant, est un appel à la vie, un message de joies toujours possibles, un petit pas vers une certaine sérénité. 
Un chemin de réflexion personnel et spirituel face à la maladie…
Au-delà de l’émotion suscitée par le témoignage, il y a une écriture fluide, vive et inventive. Et un élan philosophique. Martine Rouhart conjugue ambition et humilité, acceptation des limites et volonté d’aller plus loin, mais elle pare sa pensée d’atours poétiques. […] Il y a du traité moral dans cet opuscule qui conjugue délicatement le fond et la forme, qui ravit le cœur et l’esprit, déroulant ses tapis d’émotion, de tonicité et d’humanisme. (Philippe Remy-Wilkin)

ISBN 978-2-8070-0305-7 * 68p * 10€

JEAN-MARIE CORBUSIER - Ordonnance du réel

N'est-il pas quelque part un autre chant, moins tapageur, plus discret de sérénité dont nous userions, en armes pacifiques, pour dénoncer la peste dévorant quotidiennement nos visages ébahis de bourgeois trop heureux, satisfaits d'imaginer ressassées, empruntées à la mort, quand il s'agit de s'opposer ici, maintenant, par toutes nos forces de vivants?

ISBN 978-2-8745-0186-9 * 71 p * 12€

Actualité des membres

Arnaud Delcorte

Roulade littéraire - jeudi 27 janvier 2022.

Luc Templier

Exposition du 28 janvier au 23 février 2022.

Dominique Aguessy

Un entretien sur la chaîne Youtube de Willy Lefèvre.

Actualité littéraire

Prix Gilles Nelod 2021

PRIX GILLES NELOD

Géré par l'Association des écrivains belges de langue française et créé grâce à une libéralité de Gilles Nelod, un prix de 250 € est décerné tous les deux ans. Il récompense l'auteur d'un récit ou d'un conte.
Le texte proposé (environ 900 lignes dactylographiées) ne sera pas destiné spécialement aux enfants. Il sera signé.
Il ne peut être écrit en collaboration, ni avoir été édité en volume, revue ou journal avant la date extrême de rentrée des manuscrits.
Ne concourent que des écrivains belges d'expression française vivant en Belgique. Il n’est admis qu’un seul texte par auteur. Le prix ne peut être attribué plus d'une fois à une même personne, ni partagé entre plusieurs candidats.

Prix de poésie 2021

L’AEB remettra cette année deux prix de poésie :

 

PRIX HUBERT KRAINS

Le prix Hubert Krains, d'un montant de 500 euros, est décerné tous les deux ans.

Le prix récompense alternativement une œuvre en prose et une œuvre en vers. Cette année 2021 couronnera une œuvre en vers.

Sont seules admises des œuvres inédites dont les auteurs n'ont pas atteint l'âge de 40 ans à l’expiration du délai de dépôt des manuscrits, soit le 15 août 2021.

Envoyés en cinq exemplaires, les manuscrits dactylographiés ou très lisiblement écrits sont anonymes et portent une devise suivie d'un nombre. Devise et nombre sont reproduits sur une enveloppe qui est remise en même temps que les manuscrits et qui contient l'identité de l'auteur et sa date de naissance.

Le prix ne peut être partagé. Le jury peut décider qu'il n'y a pas lieu de l'attribuer ; dans ce cas, le montant du prix n'est pas augmenté la fois suivante.

PRIX DELABY-MOURMAUX

D’un montant de 500 euros, le prix Delaby-Mourmaux est attribué tous les deux ans à un recueil de poésie inédit ou publié au cours des deux dernières années précédant celle de la remise du prix.

Les recueils doivent parvenir en cinq exemplaires au siège de l’Association des écrivains belges, chaussée de Wavre, 150, 1050 Bruxelles, avec la mention « Prix Delaby-Mourmaux », avant le 15 août 2021.

Ils ne seront pas renvoyés aux auteurs.

L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue et comporter au moins trente pages dactylographiées ou imprimées.

Elle ne pourra avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur devra être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

Créé grâce à une libéralité du poète défunt, le prix Delaby-Mourmaux permet à l’Association des Écrivains belges de langue française de commémorer le souvenir de Philippe Delaby, trésorier, puis secrétaire général de l’A.E.B., et de son épouse Jeanne Mourmaux.

 

Prix Emma Martin 2021

En 2021 l’AEB décernera le prix Emma Martin (1000 euros) consacré cette année aux romans.

L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue. Elle ne peut avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur doit être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

Le roman doit avoir été édité en 2019, 2020 ou 2021.

Le jury est constitué de cinq membres désignés par l’A.E.B.

Nos partenaires

Contact

Du lundi au jeudi, de 10 à 12h, et de 13 à 16h.

a.e.b@skynet.be

+32 (0)2 512 36 57

Navigation

Maison Camille Lemonnier

Maison des Écrivains

Chaussée de Wavre, 150

1050 Bruxelles